Tous nos vignerons

Il y a 52 domaines

Résultats 1 - 6 sur 52 articles
  • Ad Fines - Lubéron

    Logo du domaine AD FINES

    Ad Fines est un petit domaine viticole du Lubéron, situé au pied du village de Ménerbes, classé "plus beaux villages de France". Perdues au milieu des bois et collines, les parcelles de la propriété se concentrent sur 2,8 hectares : un vignoble "minuscule" capable de produire des vins majestueux en quantité limitée (9000 bouteilles). Le propriétaire de ce domaine est Michel Rocher, informaticien de métier, et œnophile. Il acquiert en 1994 ces quelques parcelles de terrain sur lesquelles il plante des pieds de vignes entre 1996 et 2001. Trois cépages y coulent des jours heureux sous le soleil : du Cabernet Sauvignon, de la Syrah issue de sélection massale (pas d’hybrides) et de la Serine, l’ancêtre de la Syrah que l’on surnomme "Syrah à petits grains" et dont on trouve encore de rares pieds en Côte-Rôtie, région dont elle est originaire.

    Michel Rocher n’a qu’un but : produire des vins de plaisir et de grande qualité. Pour cela, une viticulture respectueuse de la nature s’impose comme une évidence. Même si ses vins n’ont pas de certification bio, ses vignes sont traitées de façon la plus naturelle possible, pas une seule goutte de chimie ne tombe sur ce terroir magnifique que sont les coteaux calcaires des Heyrauds.

    Ce sol unique a une histoire, une histoire vieille de plusieurs siècles, celle de la "Via Domitia", la plus ancienne route de France aménagée vers 120 av JC par les romains et dont une partie reliait les Alpes au Pyrénées avec des gîtes d’étape et des relais pour les attelages signalés par des bornes de pierre. À Goult, village voisin de Ménerbes, une vieille borne témoigne de la présence, à la limite des cités de Cavaillon et d’Apt, d’un ancien relais routier de la via Domitia, que les romains avaient appelé Ad Fines (« la frontière ») et dont Michel Rocher s’inspira pour baptiser son domaine.

    Sur les 9000 bouteilles produites au total, 3000 sont délibérément stockées en cave pour un long vieillissement afin de pouvoir proposer régulièrement de vieux millésimes, pour notre plus grand bonheur !

  • Château Beauséjour - Bordeaux

    Logo du domaine Beauséjour

    Château Beauséjour, situé à Montagne-Saint-Emilion, est la propriété de Pierre Bernault, l’enfant d’une famille pied-noir dont le père était vigneron. Après avoir fait ses armes dans le monde de l’informatique, il décide de revenir à sa passion pour la vigne en 2004 et rachète le château Beauséjour pour y produire ses propres cuvées.

    Après un gros travail de remise en état du domaine, il sort ses premières cuvées en 2005: le succès ne se fait pas attendre, la cuvée « 1901 » fait couler l’encre dans la presse spécialisée viticole.

    Préférant prévenir plutôt que guérir, Pierre Bernault pratique l’agriculture raisonnée, n’utilise pas de produits chimiques, sauf en cas d’extrême urgence. Il préfère user de patience et surveiller méticuleusement ses vignes, que de leur faire subir des traitements systématiques et parfois excessifs.

    Le résultat est superbe : loin des à priori et des étiquettes, Pierre Bernault nous offre des vins gorgés de fruits et de soleil, savoureux et élégants !

    Plus de détails sur le Château Beauséjour sur notre blog.

  • Château de Pressac - Bordeaux

    Logo du chateau de Pressac

    Le Château de Pressac est d’abord un site historique, puisque sa construction date du Moyen-Âge, et qu’il fut le lieu de reddition des anglais qui mit fin à la guerre de Cent Ans. Située à Saint-Etienne-De-Lisse, cette propriété de 42 hectares dresse ses tours sur un promontoire d’où elle peut dominer toute la vallée, d’où son intérêt stratégique pour l’époque.

    Jean-François Quenin, propriétaire depuis 1997 de ces murs chargés d’histoire, fit d’importants travaux de rénovation du domaine et de modernisation du chai. Il décida également d’exploiter les flancs de coteaux qui entourent le château en y créant des terrasses pour y planter 5 hectares supplémentaires de vignes. Aujourd’hui, elles se partagent au total 36 hectares répartis entre le plateau, les terrasses qui courent le long des flancs de coteaux et enfin le pied de côte.

    2012 marque un événement important dans la vie du domaine: sa promotion au classement des Grands Crus.

    Le Château pratique la lutte raisonnée pour soigner ses vignes, et utilise partiellement le cheval pour le travail des sols en terrasses. Il produit un premier vin, le Grand Cru Classé (depuis 2012) «Château de Pressac» et un second vin «Château Tour de Pressac». Les deux cuvées sont issues des mêmes cépages et font l'objet des mêmes soins de vinification, seul l’âge des vignes change, les raisins provenant des plus vieilles vignes du domaine étant réservées au premier vin.

    Leur dégustation a confirmé ce dernier point : premier et second vins sont tous deux des petites merveilles aux saveurs envoûtantes, chacun possédant un style et un caractère marqués et bien distincts, avec pour seul trait de famille la patte du vigneron de Pressac!

    Plus de détails sur le Château de Pressac sur notre blog.

  • Château Gombaude-Guillot

    Logo du domaine Gombaude-Guillot

    Sur le plat terroir de Pomerol se déploient les huit hectares de vignes du Château Gombaude-Guillot. Sous la protection bienveillante du clocher de l'église, coquelicots et herbes folles parcourent les allées rectilignes des ceps: les parcelles sont cultivées selon les principes de l'Agriculture Biologique, et cela ne date pas d'aujourd'hui.

    Claire LAVAL et Dominique TECHER, propriétaires du domaine depuis 1983, cultivent leurs vignes dans le plus grand respect de l'environnement. Ils figurent parmi les premiers vignerons de Pomerol à avoir pratiqué l'Agriculture Biologique, par conviction et militantisme, à une époque où la viticulture biologique était rare et peu vendeuse. Ils obtiennent la certification AB en 1997.

    Les vignes se répartissent sur deux terroirs bien distincts:

    • environ 7 hectares de vignes se situent sur le plateau de Pomerol, dont le sol se compose d'une couche de 80 cm de graves glaciaires sur sous-couche d'argile "jaune" ferrugineuse. Ce terroir d'exception donne naissance aux cuvées "Château Gombaude-Guillot" et son second vin, le "Cadet de Gombaude", ainsi que la nouvelle cuvée "Pom'N'Roll" d'Olivier TECHER, le fils.
    • 1 parcelle d'un hectare se trouve au bas de Pomerol, dont le sol est plus sableux, et avec laquelle la famille produit la cuvée "Clos Plince".

    Pas d'artifice au domaine, la philosophie y est simple: "un raisin de qualité pour un grand vin", signifiant une cueillette du grain à l'exacte maturité et un tri manuel très sévère qui nécessite le travail de plus d'une dizaine de personnes. Un dur labeur qui paye, si l'on en juge par la complexité et la puissance aromatique des crus ainsi obtenus.

Résultats 1 - 6 sur 52 articles

Menu