CLOS MANOU 2012 (Clos Manou)

Nouveauté

BORDEAUX - AOP MÉDOC - Rouge

Très joli nez aux arômes de café et de cigare, de fruits noirs compotés, de cuir et de réglisse. La bouche offre une belle structure et des tanins aux grains fins, une aromatique fruitée et légèrement vanillée à la finale persistante. Un beau vin de Médoc !

Plus de détails

22,60 €TTC

En stock !

- +

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 22 points de fidélité. Votre panier totalisera 22 points de fidélité pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,44 €.

Tous les vins de: Clos Manou - Médoc

 
Plus de détails

« Clos Manou» est la cuvée principale du domaine, elle est issue de vignes âgées de 40 ans et plantées sur un sol composé de roches argilo-calcaires et de graves argileuses et sableuses. Les vendanges 2012 ont démarré le 8 octobre par la récolte des raisins de Merlot et de Cabernet Franc, suivi de celle des raisins de Cabernet Sauvignon et de Petit Verdot la semaine suivante. Le millésime 2012 a fait l’objet d’une vinification pour partie en cuves bois et pour partie en cuves béton, puis d’un élevage d’un an en barriques de chêne neuves. Les proportions des différents cépages utilisés dans l’assemblage donne naissance à un vin plein de charme et d’élégance, à l’aromatique intense et aux tanins bien fondus.

 
Caractéristiques
Couleur Rouge
Type Sec
Millésime 2012
Contenance 75 cl
Cépages Cabernet Sauvignon (53%), Merlot (38%), Petit Verdot (8%), Cabernet Franc (1%)
Volume 13,5 %
Appellation Médoc
Potentiel de garde De 10 à 15 ans
Conseils de Service Servir à une température de 16°C.
Mode de culture Culture Raisonnée
Remarque Vinification d’une partie en cuves bois et de l’autre partie en cuves béton, élevage (sur lies avec bâtonnage) de 17 mois en barriques de chêne neuves
 
Accorder ce vin

Le vin de Médoc, lorsqu’il est jeune et n’a pas encore pris la patine du temps, est le chevalier servant d’un gigot d’agneau ou d’une épaule, généralement plus goûteuse, en prenant le soin de l’accompagner des traditionnels flageolets, les légumes verts ayant tendance à durcir le vin. Ses arômes de chêne associés à des notes de réglisse et de fruits noirs lui permettent de s’entendre avec la plupart des viandes, de préférence grillées ou rôties, telle une belle côte de veau bien épaisse, des côtes d’agneau, un faux-filet grillé, ou un magret de canard. Ce grand vin participera aux fêtes de Noël en escortant un chapon ou une dinde rôtis, dont les marrons qui garnissent le plat attendriront le vin. A l’inverse, charcuterie et jambon cru auront tendance à l’affermir.

Vieilli, lorsque les arômes tertiaires de cèdre, de tabac, et de cuir apparaissent, le médoc devient suffisamment complexe pour rehausser les viandes braisées et compotées.

Menu